Mis en avant

Fritures du communisme, de Frédéric Lardon

Fritures du communisme (*) :  le sujet est des plus sérieux pour qui prendrait l’extrême gauche au sérieux. Le voici : pour cette mouvance, s’attaquer aux points vulnérables de l’oligarchie est paradoxalement tabou. Son combat contre les puissants est stéréotypé et occulte un rouage majeur de leur domination, une justice en trompe-l’œil. Leur ethos est de lutter, jamais de gagner. Nous essayons d’expliquer cette névrose en nous focalisant sur trois figures : Juan Branco, Denis Robert, et Frédéric Lordon.
(*) Le mars 5 2021 paraîssait aux éditions La Frabrique, Figures du communisme, de Frédéric Lordon

Le mensonge de Le Monde sur le procès Strauss-Kahn écrase celui des autorités sur le nuage de Tchernobyl

« Le mensonge sur Dominique Strauss-Kahn écrase celui des autorités sur Tchernobyl » : la formule sonne peut être comme un poisson d’avril, mais elle recèle aussi une vérité: au travers de ce procès, c’est la justice à deux vitesses, et donc un système de domination sociale qui est en jeu. Vincent Le Coq a exercé comme avocat, enseigne le droit public à l’université, ses écrits ont résisté à un procés en diffamation du Conseil Supérieur du Notariat (au dénouement riche en enseignement). Dans une tribune de 2017, il attribuait la relaxe de Dominique Strauss-Kahn à un procès truqué suivant la méthode éprouvée de l’effet de manche. J’en résumais comme suit dans mon blog la teneur : « Éric Dupont-Moretti était l’avocat du cadre d’Eiffage condamné pour corruption dans le procès du Carlton de Lille. Étrangement, Dominique Strauss-Kahn n’a pas été accusé de recel mais de proxénétisme agravé, une aubaine médiatique pour #BalanceTonPorc et consorts. » Comment cette opinion juridique contradictoire a t-elle pu être « accueilli dans le silence glacé des abysses »[Avertissement] ?

Lire la suite « Le mensonge de Le Monde sur le procès Strauss-Kahn écrase celui des autorités sur le nuage de Tchernobyl »

Yves Smith complicit in whitewash of ex-IMF chief Strauss-Kahn in aggravated pimping case

A graduate of Harvard that has worked for ‘McKinsey!’ Etc., Susan Webber a.k.a Yves Smith runs an influential blog supposed to expose the deep state on behalf of the little guy. Is it that, or business? The question concerns the elite of the alternative-left (MMT and all that), Yves Smith is a case in point.

Lire la suite « Yves Smith complicit in whitewash of ex-IMF chief Strauss-Kahn in aggravated pimping case »

Cherchez l’erreur: Paul Jorion enseigne l’éthique à l’université catholique de Lille

La grande idée de Paul Jorion pour réguler la finance—interdire la spéculation, le place idéologiquement à gauche toute. Je lui ai communiqué mon pamphlet soit disant « anti extrême gauche ». En fait, celui-ci démasquait l’abus de faiblesse de son élite envers sa base, consistant à s’attaquer à des moulins à vents, autrement dit faire le jeu de l’oligarchie. L’on pourra rapprocher l’agissement de Paul Jorion en réponse à ma communication de ce pamphlet, au fait qu’il enseigne l’éthique a l’université catholique de Lille.

Les faits

Par mail du 05/03/2021 à 16:01 j’ai communiqué le billet annonçant Fritures du communisme, en Bcc à plusieurs destinataires, dont Paul Jorion à son adresse à l’université Catholique de Lille. Il m’a répondu « Bravo (des deux mains)! » Je lui ai répondu « Merci ! », suivi de deux PS, l’un lui demandant son autorisation pour utiliser son commentaire, l’autre lui communiquant le projet de couverture intégrant son commentaire. Il a répondu «Pour donner mon accord, il faudrait que je comprenne parfaitement la nature du déni de justice. Où est-ce que je peux trouver cette information ? » Je lui ai répondu « Mon déni de justice? Il est exposé sous la rubrique du même nom dans le blog cité. », suivi de deux PS: « pour consultation, mon dernier échange avec le Conseil Supérieur de la Magistrature » et « mon dossier devant la Cour des Droits de l’Homme, page 1-28/258, soit hors pièces jointes. NB: je n’ajouterai pas votre commentaire sans votre accord explicite.» Il a répondu « Merci. Je n’arrive pas à trouver un exposé des faits dans les documents. Je vois que la plainte a été classée sans suite.» je lui ai répondu « Vous voulez finir en fritures, Paul Jorion?», et lui « ah, j’ai compris » Ce dernier message est horodaté 06/03 05:38.

Discussion

Comment interpréter « Bravo (des deux mains)! »? Peut-être la croyance bêtasse qu’on ne perd rien à faire une flatterie. Le jeu trouble commence à partir de «Pour donner mon accord, il faudrait que je comprenne parfaitement la nature du déni de justice. Où est-ce que je peux trouver cette information ? » En effet, l’information demandée n’a qu’un maigre rapport avec le sujet (j’ai donné pour toute indication biopgrahique « victime de déni de justce »), et saute aux yeux sur le site. Concernant la plainte devant le CDH, dont une partie est déjà exposé dans ce blog, que j’ai spontanément offert à Paul Jorion de consulter, elle dit tout au début « se concentre essentiellement sur les procédures où ont été commises des violations de règles de droit aboutissant à des rejets pour irrecevabilité, » Il n’y avait donc pas à attendre un « exposé des faits » pour le crime motivant une action en justice, un homicide volontaire sur un parent vulnérable. Quant à « Je vois que la plainte a été classée sans suite ». Ce qu’il aurait dû relever, c’est qu’elle falsifie caricaturalement les faits, une action dont j’avais compris la signification à un stade ultérieur : « le procureur m’a tue[r]». À ceux qui ont besoin d’un déniaisement sur la question, cela présente le double avantage de « signaler » la procédure aux acteurs suivants pour qu’ils reproduisent le même schéma, et d’infliger au plaignant un traumatisme—détournement cognitif, ça s’appelle, sur les effets de la répétition duquel je renvoie aux travaux de John Rawlings Rees dans les années 30.

En résumé, Paul Jorion s’est comporté auprès d’une personne se présentant à lui comme victime de déni de justice, exactement comme les fonctionnaires du mal à l’origine de ce déni de justice.

The French far-left’s phoney war against the ‘capitalist-oligarchy’ speaks of deceit at the top

For the far-left, attacking the vulnerable spots of the oligarchy is paradoxically taboo. Its wrath against the predatory elite is stereotypical and hides its open-secret counterpart, a trompe l’oeil justice system. Their ethos is to struggle, never to win : it’s a neurosis. We survey three inspirational leaders:once lawyer of Julian Assange, Juan Branco (ENS, Yale, ICC, Max Planck, MFA), the French Michael Moore, Denis Robert, and Marxist theorist and activist, Frédéric Lordon (CNRS, Sorbonne). We conclude that while Desmarais & Frère (Denis Robert’s villains) sit on top of the wealth pyramid, the three cited sit on top of the compassion pyramid, and that the two are in an equilibrium. They embody the status quo.

UPDATE:

  1. 03/08: Conditions to repost specified in commentary.
Lire la suite « The French far-left’s phoney war against the ‘capitalist-oligarchy’ speaks of deceit at the top »

95% des parlementaires sont intègres : il a formé de futurs énarques, Olivier Duhamel, il sait de quoi il parle!

Ce n’est pas parce que Olivier Duhamel est diffamé sur sa vie privée qu’il faille rejeter ce qu’il dit sur la vie publique. «95% des parlementaires sont intègres, est-ce que vous êtes d’accord, Michel Onfray?», lui a t-il admonesté. À Sciences Po il a formé de futurs énarques, il sait quoi il parle! Et d’insister: « si on dit « tous pourris », il faudra pas se plaindre après si les gens ne veulent plus faire de la politique! » En réplique, Michel Onfray a prouvé qu’il connaissait sa juste place dans ce débat: « je ne dis pas qu’ils sont tous pourris, mais… » Ouf! L’intérêt général était sauf, pour cette fois.

Lire la suite « 95% des parlementaires sont intègres : il a formé de futurs énarques, Olivier Duhamel, il sait de quoi il parle! »

Des leçons cachées de la commission Bernalicis sur la démocratie

En 2020 se sont déroulées les auditions de la commission Bernalicis. Tel un OVNI, l’idée d’« élir les juges » qu’avait imploré MLK pour les siens devant le mémorial de Lincoln en 1957, a surgi. « Chacun sait ce que cela signifierait! », a prévenu Robert Badinter. La question n’a eu pour seul écho du « révolutionnaire » Bernalicis, qu’il ne la voyait pas d’un bon oeil lui non plus. Fort de ses 18 ans d’expérience pour un résultat plus illusoire que jamais, Anticor que Denis Robert soutient « à fond! » a donné toute la mesure de son attachement aux convenances et à l’ordre établi.

Lire la suite « Des leçons cachées de la commission Bernalicis sur la démocratie »

Est-ce Éric Dupond-Moretti ou Véronique Malbec que le procureur de Paris reconnaît comme son chef? (relatif à ma plainte devant le Conseil des Droits de l’Homme)

Un ministre de la justice qui a pris en grippe Marine Le Pen est foncièrement vertueux: c’est une vérité de la Palice. Mais pour que les beaux principes soient relayés vers le bas de la hiérarchie, il faut de l’autorité: est-ce bien Éric Dupond-Moretti que le procureur de Paris reconnaît comme son chef? Élément de réponse en relation avec ma plainte devant le Conseil des Droits de l’Homme à Genève, présidé par Mme Elisabeth Tichy-Fisslberger.

Lire la suite « Est-ce Éric Dupond-Moretti ou Véronique Malbec que le procureur de Paris reconnaît comme son chef? (relatif à ma plainte devant le Conseil des Droits de l’Homme) »

Le Pdt de la section du contentieux du Conseil d’État aurait-il blanchi un crime contre l’état?

Plus une juridiction est haut perchée, le plus strictement elle adhère au droit. Douter de cela, collectivement, on préfère ne pas imaginer le désordre qui en résulterait. Un crime contre l’État blanchi par la plus haute autorité administrative? Même l’ombre de l’Ordre des Médecins réputé voyou ne saurait faire croire à cela. Et puis vous avez vu la tête du personnage?! C’est du délire, et même pas adaptable à la fiction littéraire. Va pour un blog lanceur d’alerte inconnu d’Élise Lucet.

Lire la suite « Le Pdt de la section du contentieux du Conseil d’État aurait-il blanchi un crime contre l’état? »